Conserver son animal de compagnie en intégrant un EHPAD : solutions pratiques et considérations émotionnelles

Par SOPHIE

L’Animal de Compagnie en Ehpad

Il est bien connu que nos animaux de compagnie occupent une place importante dans nos vies, surtout lorsqu’on approche de l’âge d’or. Comme on le dit souvent, un animal domestique est plus qu’un simple compagnon – c’est un membre à part entière de la famille. Cependant, l’admission dans un Ehpad (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) peut soulever des questions complexes quant au devenir de ces animaux chéris.

La question de ce qu’il adviendra de Fluffy, Max, ou tout autre compagnon à quatre pattes lorsqu’on intègre un Ehpad est une préoccupation majeure pour de nombreux seniors. Ce sujet brûlant met en évidence le rôle essentiel et bénéfique que jouent les animaux de compagnie dans la vie et le bien-être des personnes âgées.

Les animaux de compagnie apportent tant de joie, de confort et de compagnie qu’il est souvent difficile de s’imaginer les laisser derrière soi. Ils aident à apaiser le stress, à lutter contre l’isolement et peuvent même améliorer la santé physique. Ainsi, il est impératif d’aborder cette question difficile afin d’assurer le bien-être de l’animal, tout en respectant les besoins et les inquiétudes de son propriétaire qui doit intégrer une maison de retraite.

La place de l’Animal dans l’Univers Sénior

L’animal de compagnie joue souvent un rôle fondamental dans le quotidien des personnes âgées. Il est un véritable ami, fidèle et dévoué, qui contribue non seulement à égayer l’atmosphère de la maison, mais aussi à maintenir un bon état de santé physique et mentale de son propriétaire.

En effet, de nombreuses études ont démontré les bénéfices tangibles de la présence d’un animal de compagnie pour les seniors : hausse du bien-être général, diminution des sentiments de solitude et d’isolement, stimulation de l’activité physique, réduction du stress, et même amélioration de certaines conditions de santé.

De plus, les animaux de compagnie aident à structurer la journée de leur propriétaire par le soin régulier qu’ils nécessitent : repas, promenades, jeux. Ils créent une routine qui aide à maintenir une certaine activité et un rythme de vie.

Par conséquent, l’animal est un pilier de soutien pour son propriétaire. Il participe activement à instaurer un équilibre dans le quotidien des seniors, favorisant ainsi leur qualité de vie. La nécessité de penser à leur devenir lors de l’entrée en Ehpad devient alors une question sensible et primordiale.

Admission en Ehpad : Quel Devenir pour l’Animal de Compagnie ?

Lorsque vient le moment pour une personne âgée d’intégrer une résidence pour personnes âgées dépendantes ou un Ehpad, plusieurs options se présentent pour le devenir de l’animal de compagnie. Ces diverses alternatives ne sont pas sans contraintes et nécessitent une réflexion approfondie.

Premièrement, il est possible d’envisager l’hébergement de l’animal chez des proches. Dans ce cas de figure, il est essentiel de s’assurer de l’accord des personnes concernées et de leur aptitude à subvenir aux besoins de l’animal. Il s’agit également de vérifier que l’animal sera à son aise et heureux dans ce nouvel environnement.

Le placement de l’animal en refuge ou dans une structure d’accueil spécialisée est une autre option envisageable. Des associations et des structures professionnelles offrent des services d’accueil pour les animaux dont les propriétaires ne peuvent plus s’occuper. Cependant, malgré le professionnalisme et le dévouement des équipes, cela peut souvent être un bouleversement pour l’animal qui se retrouve dans un environnement totalement différent.

Il existe également des services de garde d’animaux qui permettent aux seniors d’obtenir une aide pour la prise en charge de leur animal de compagnie. Ces services sont variés allant de la visite à domicile pour la nourriture et la promenade, au gardiennage temporaire pendant les vacances ou les hospitalisations. Ces solutions peuvent apporter une solution de répit mais ne représentent pas une solution à long terme.

Enfin, il est à noter que certains Ehpad acceptent désormais la présence d’animaux. Cependant, les conditions peuvent varier d’un établissement à l’autre et il est nécessaire de se renseigner à l’avance. En général, pour que l’animal puisse intégrer l’établissement avec son propriétaire, celui-ci doit être capable de s’en occuper de manière autonome, l’animal doit être propre, non agressif et ne pas causer de nuisance à autrui.

Quelle que soit l’option choisie, il est essentiel de penser au bien-être de l’animal et à son adaptation à ces changements. Pour cela, un vétérinaire ou un comportementaliste animalier peut aider à préparer au mieux ces transitions et à les rendre les plus douces possible pour nos amis à quatre pattes.

Prendre la Meilleure Décision pour l’Animal et le Senior

Le choix de ce qu’il adviendra de l’animal de compagnie lors de l’entrée de son propriétaire en Ehpad est une décision délicate qui nécessite une réflexion approfondie. Il ne suffit pas de considérer uniquement l’aspect pratique du choix. Il faut également prendre en compte l’impact émotionnel que ce changement peut engendrer, autant pour la personne qui intègre l’Ehpad que pour l’animal lui-même.

Il importe de se rappeler le lien fort qui unit l’animal à son maître. Les décisions prises doivent donc respecter et préserver autant que possible cette relation. C’est pourquoi la première question à se poser est : quelle option sera la plus bénéfique pour le bien-être du senior et de son animal de compagnie ?

Si l’animal est placé chez des proches, est-ce que ces derniers pourront lui apporter suffisamment d’amour et d’attention ? Si l’animal est placé en refuge ou dans une structure d’accueil, comment va-t-il gérer le stress de ce nouvel environnement ? Et si l’animal est accepté en Ehpad, qu’advient-il si le senior ne peut plus s’en occuper seul ?

Il est également important de rappeler que tous les animaux ne sont pas égaux devant l’âge et la santé. Un animal plus âgé ou présentant des problèmes de santé pourra être plus affecté par la séparation avec son propriétaire et par un changement d’environnement. Consulter un vétérinaire pour discuter de l’état de santé de l’animal et de ses besoins spécifiques peut aider à prendre une décision éclairée.

En définitive, plus que jamais lorsqu’il s’agit de décider du devenir de l’animal lors de l’entrée en Ehpad, l’adage « Toute décision doit être prise dans l’intérêt supérieur de l’animal » est d’or. Prendre le temps de peser les toutes les options et leurs conséquences potentielles, consulter des professionnels et parler ouvertement avec la personne qui intègre l’Ehpad sont les éléments-clés pour prendre une décision respectueuse de l’animal et de son propriétaire.

Vers une Prise de Décision Éclairée

Aborder la question du devenir de l’animal lors de l’intégration d’un senior en Ehpad est une démarche difficile mais nécessaire. Cette question peut susciter de nombreuses émotions, voire même un sentiment d’urgence ou de culpabilité. Cependant, il est important de garder un esprit clair et rationnel pour orienter sa décision.

Le bien-être de l’animal et leur besoin de sécurité affective sont des critères fondamentaux. Il est important de trouver une solution en accord avec leurs intérêts pour que cette transition se passe dans les conditions les plus apaisantes possible. De plus, cette démarche peut se faire en parallèle avec d’autres aspects des préparatifs liés à l’admission en Ehpad, comme l’organisation de la nouvelle vie quotidienne, les démarches administratives etc.

Il est crucial de se rappeler qu’il n’y a pas une mais plusieurs solutions possibles pour le devenir de l’animal de compagnie lors de l’entrée en Ehpad. Chaque cas est unique et requiert une prise de décision personnalisée.

Prendre en compte l’ensemble des implications émotionnelles, pratiques et financières peut prendre du temps et nécessite d’impliquer différents acteurs (famille, proches, professionnels de santé, etc.). Celui-ci doit être perçu comme un investissement pour garantir une meilleure qualité de vie, aussi bien pour le senior que pour son animal.

Au final, l’objectif ici est de permettre à chaque senior d’orienter sa décision de manière éclairée, en ayant conscience de toutes les options disponibles, de leurs avantages et de leurs contraintes, et en tenant compte des besoins spécifiques de l’animal.

Nous espérons que cet article vous a permis d’y voir plus clair sur cette question délicate et qu’il vous aidera à anticiper, préparer et gérer cette transition cruciale avec sérénité. Nous vous invitons également à partager vos expériences ou vos questionnements sur ce sujet en commentaires.

Et rappelez-vous qu’il est essentiel, dans toutes les étapes de cette réflexion, de parler ouvertement et sincèrement de ses sentiments et de ses inquiétudes. Vos proches sont là pour vous soutenir et vous aider à trouver la meilleure solution possible pour vous et votre ami à quatre pattes.

Vous pourriez également aimer…

Laissez un commentaire

Contactez-Nous

Pour toute question, suggestion ou partage d’expérience, n’hésitez pas à nous contacter. Votre contribution est précieuse pour notre communauté.

Nous sommes impatients d’entendre vos histoires et de répondre à vos interrogations. Ensemble, enrichissons la vie des seniors !

Nos derniers blog

Newsletter

Newsletter

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

Politique de Confidentialité & Cookies